Bouteflika, O. Abbas, Ouyahia : mistral gagnant : A la recherche d’un nouveau combat qu’ils n’ont pas besoin de mener

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Il fut un temps où des millions d’Algériens se ruaient pour adhérer au FLN. Non pas par patriotisme mais parce que ce parti, dès l’Indépendance faisait de ces militants les futurs chouaker, les macs de l’Algérie. Ils ont réussi au point qu’aujourd’hui Ould Abbas se retrouve faiseur de la météo politique.

  Il a suffi qu’un sous-fifre comme lui décide de l’éviction du secrétaire général de l’APN, membre du FLN pour que le faux écolier de Berlin pique une crise et entame la signature de 300 députés tout autant sous-fifres, pour exiger la démission de Saïd Bouhadja. Mal lui en prit car ce dernier a été formé à la même école que lui. Faite de bas coups et de manipulation.

Jamais nos députés n’oseront voter pour une motion de censure, un retrait de confiance contre le président ou le simplet premier ministre comme cela se fait dans plusieurs pays du monde développé y compris celui de la Cosa Nostra.

Pourquoi ? Pour la simple raison que l’Algérie, ou plutôt ses dirigeants ne son pas développés ! Ni mentalement, ni intellectuellement, ni économiquement, ni politiquement. En clair, ils sont nuls dans leur rôle souvent attribué pour leur appartenance régionale ou idéologique (dont ils ne comprennent même pas le sens), faite de courbettes et de veulerie aux pieds des puissants du moment.

Ould Abbas et le président du RND veulent à tout prix  le départ du président de l’APN censé être le président de la République par intérim si l’actuel venait à périr ou obligé de quitter ses fonctions.

Or pourquoi cet acharnement contre Bouhadja ? je ne m’avancerai pas jusqu’à dire que ce dernier est un ange. Car i n y a pas d’anges à l’APN, ni ailleurs dans toutes les sphères des tenants d’un pouvoir qui n’est même pas maffieux. Il est tout juste délinquant.

Ce qui me plaît le plus et qui tourne vers la mauvaise rigolade, c’est cette bande de rigolos milliardaires qui, la veille champagnottent ensemble et le lendemain se déchirent pour un pote qui a été évincé.

Pour information des bas fonds et Under grounds, personne ne croit plus en aucun de vous.

  1. Kassi

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :