Concours sous l’égide du Président, La Mosquée Emir Abdelkader… El Mali est née !

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Après avoir félicité le président tchèque pour la fête nationale de
son pays, après avoir donné quelques millions d’euros à des pays
africains endettés, après avoir commandé 30 avions au bénéfice d’Air
Algérie payables avec l’argent du contribuable, Fakhamatouhoum a
décidé de présider un concours des plus hallucinants.
De quoi traite donc cette course dotée paraît-il, d’un prix très
conséquent ? Avec la contribution de l’Office National des Droits
d’Auteur, le chef de l’Etat demande aux concurrents de disserter dans
la langue qui leur sied sur, écarquillez très bien les yeux : « Le rôle de
la Grande Mosquée d’Alger dans le rayonnement de l’Islam dans le
monde ». Délirant !
Ni la célèbre mosquée andalouse de l’Alhambra ni celle
d’Istanbul et encore moins le splendide palais de Taj Mahal n’ont vu
leurs bâtisseurs pousser la mégalomanie à ce point de schizonévrose.
Et dire que la mosquée en construction par des maçons du bouddhiste
Dalaï-lama n’est pas encore achevée. Mais cela doit paraître tout à fait
normal dans la tête de nos laborantins en herbe qui, d’un fœtus à peine
en formation, ont fait le plus grand parti politique du pays.
Bien sûr les postulants à cette course vers la Qibla et
certainement une Omra gratuite, doivent se garder de dépasser toute
ligne rouge comme les questions subversives du genre « combien a t-
elle coûté ? Cela équivaudrait à combien d’hôpitaux, d’universités,
d’écoles, de logements et même, on vous le concède, de casernes et de
prisons ? ».
M. Kassi

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :