De Bouira, Djamel Ould Abbas invite Bouhadja à suivre l’exemple de Boumaza et de Karim Younes

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

 

Le secrétaire général du parti du FLN (Parti du Front de Libération Nationale) a réuni ce samedi les cadres de son parti à Bouira. Cette rencontre, qui a rassemblé les membres du comité central, des députés du parlement,  10 mouhafadas de quatre wilayas de la Kabylie, les élus locaux, les présidents et les membres de commissions de transition des mouhafadas  a démarré avec  65 minutes de retard.

Abordant le blocage actuel que connait l’APN (Assemblée Populaire Nationale), le SG du FLN affirmera  que « c’est un problème qui n’est pas un problème, c’est une affaire interne. Il n’y a ni Ould Abbas, ni Ouyahia, ni Benyounes, ni Oussama …. » avant d’ajouter que «le Président de l’APN a chassé le secrétaire général de l’institution sans consulter le bureau de l’APN conformément à l’article 09. »

Selon Djamel Ould Abbas « cette affaire est entre le président Bouhadja et les députés. Les présidents des groupes parlementaires sont allés le voir mais il (Saïd Bouhadja) a refusé de se plier à la législation. »

De nombreux exemples comme celui-là « ont été vécus au FLN » dira Ould Abbas.  Et de  citer les cas de 1988, 1996, 2001, ainsi que ceux de Bachir Boumaza et de Karim Younes pour à la fin de demander à Saïd Bouhadja de suivre l’exemple de ses ainés « en faisant preuve de compréhension et de clarté dans la vision. »

« Au FLN, (terminera le SG du FLN) « nous sommes disciplinés depuis le 01 novembre 1954. »

                                                                                                         Slimane Chabane    

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :