Le Cardinal Djamel l’a dit : S’approcher du peuple est un pêché !

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Quand Djamel Ould Abbas parle, c’est la levée de nausées assurées. Après un silence bénéfique pour son parti et pour la nation, le voilà reparti dans ses lancées lyriques de bas étage.

Sénile ou manquant de tact, le Secrétaire général du FLN se lance dans l’insanité qui renseigne amplement sur le degré de respect que vouent son parti et ses alliés, et par là toute la caste régnante, au peuple qu’ils prétendent représenter.

Pressé par un journaliste de commenter la sortie du président de l’APN de son bureau pour prendre un café dans une terrasse Algéroise, Djamel Ould Abbas crie au scandale.  » Sortir dans la rue et prendre un café en étant responsable d’une troisième institution de l’Etat est rabaissant « , dit-il avant de préciser que  » ce genre de comportement est contraire aux principes du FLN. »

Ainsi la messe est dite par Monseigneur Djamel. Parmi les Dix Commandements contenus dans le livre Saint du FLN :  Les responsables, une fois élus ou plutôt mal élus, doivent creuser une tranchée entre eux et leur peuple, mettre en place une ligne Maurice et couper contact avec la vermine. Et que tout responsable qui tente de joindre l’autre camps, y mettre un pied ou juste y jeter un coup d’œil, la haute tension de la ligne Maurice fonctionnera et la Fatiha doit être récitée illico presto sur le corps du responsable pêcheur.

Moussa T

 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :