MAATKAS : la bibliothèque communale toujours à l’état de chantier depuis…..11ans.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Erigée  d’un   style et sur une allure imposants au chef lieu de la commune, la  bibliothèque communale de Maatkas tant attendue peine à se concrétiser. Le projet acquis dans le cadre du fond commun des collectivités locales (   FCCL)  , doté d’une enveloppe  d’un milliard deux cents millions de centimes, a été entamé en 2007 , mais  demeure non achevé à nos jours ,  c’est-à-dire 11 ans après. La structure de base réalisée lors du démarrage est restée pendant longtemps offerte aux quatre vents et livrée aux chiens  errants qui on en fait leur gite et aux consommateurs nocturnes de boissons alcoolisées et autres drogues , faisant de l’endroit leur lieu de prédilection pour leurs veillées, portant , en plus, atteinte  à la quiétude et valeurs morales  des riverains.

La commune de Maatkas étant des plus indigentes parmi ses pairs au niveau de la wilaya de Tizi-ouzou en matière d’infrastructures socio-éducatives, le commun des mortels se demande alors pourquoi ce retard et laxisme , alors que la réalisation d’une telle structure contribuera, un tant soit peu, à combler le vide plus que pénalisant. Nous avons appris que l’assemblée dirigeante jusqu’à 2012 a dégagé une enveloppe de 400 millions de centimes qui ont servi à faire avancer un peu les travaux, mais  qui, encore une fois,  sont à l’arrêt  depuis 2010.  Alors quel est le sort  réservé à ce projet présentement ?

Pour les élus venus à la faveur des élections de 2012 et par la bouche d’un ancien membre de l’assemblée qui en a découlée,  la cagnotte initiale allouée a été complètement  engloutie par les gros  œuvres et l’édifice est resté à l’état de « carcasse »  pendant de longues années. « Nous avons pris  conscients de l’importance multidimensionnelle de cette bibliothèque et étant donné que les projets inscrits dans le cadre du FCCL   ne  sont pas ré évaluables. Ainsi pour sauver le projet,  en 2013 notre assemblée a consenti l’effort d’allouer une rallonge budgétaire  de 500 millions prélevée sur le B.S ( budget supplémentaire) et relancer les travaux . Cela nous a permis d’achever les 1er et 2ème étages  à 80 %. Pour le reste, Nous avons , à l’époque, établi une fiche technique que nous avons transmise à la tutelle (direction de la culture) et qui était de l’ordre de 700 millions .Promesse nous a été faite de la prise en charge des travaux restants et de l’installation de la chaufferie dans les plus brefs délais. Mais depuis nous n’avons eu aucune suite» , a confié cet ancien élu. Pourtant, Cette  même source  précise  que l’enveloppe destinée aux équipements et matériel de bureau était prête déjà à ce moment là . «  De ce fait , la rentrée en service de cette structure n’était pour nous qu’une question de temps courts  et ne saurait tarder. Mais, hélas !», regrette t-il encore.

Alors que dire de ce  projet de réalisation  d’une bibliothèque  à Maatkas,  que les citoyens de la région  comparent  à la légende de  l’Arlésienne, longtemps attendue, mais qui n’a  jamais pointer du nez ? « Et dire que nos dirigeant ne cessent de claironner que les projets avancent et ne sont pas remis en cause du fait du 3Takachouf », déplore un citoyen de la commune. « Et que dire de nos élus qui , l’espace d’une campagne promettent monts et merveilles , mais plus rien quand ils s’installent au trône », renchérit un autre.

C.P

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :