MAATKAS: Pour cause de non disponibilité d’un réseau de drainage des eaux pluviales, le chef lieux submergé par les eaux et la boue.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les commerçants et les habitants d’une grande partie du chef lieu ne cessent depuis plusieurs années de se plaindre et d’attirer l’attention des pouvoirs publics sur tous les dégâts et les désagréments que provoquent les eaux pluviales qui, faute de présence d’un réseau fiable de drainage, submergent complètement la chaussée et débordent même  sur les trottoirs et au delà en certaines parties.

Le tronçon reliant la placette dite « Said ouachour » à l’embranchement menant vers les villages Bouhamdoun et Iazithen ainsi que le technicum « Mouzarine Said est le plus touché par cet état de fait. En effet, la placette sus citée est située en contre bas de deux pentes, à savoir les chemins qui mènent vers le siège de l’APC et le centre de santé, ce qui fait que toutes les précipitations  des eaux pluviales venant de ces deux endroits et formant un torrent important convergent vers ces lieux. A ce niveau, même les courettes de certaines maisons subissent des inondations. « A la moindre averse, l’eau dépasse la chaussée et les trottoirs et  parvient jusqu’à la cours de ma maison et inonde une bonne partie de celle-ci. », nous dit un riverain à cet effet. « Lors des précipitations, tout passage vers nos magasins est obstrué car la chaussée est submergée. Et quand l’orage passe et vu la grande quantité de boue et autres objets cosmopolites que les eaux charrient, il nous  faut des heures de nettoyage pour dégager les passages. Car, toute traversée de la chaussée pour les clients devient impossible et dangereuse», renchérissent des commerçants que nous avons rencontrés sur les lieux. Ces mêmes lieux qui deviennent encore plus inaccessibles et plus dangereux quand des travaux de creusement y sont menés.

De part le passé, plusieurs requêtes et réclamations ont été présentées aux services concernés, Daira, APC, les diverses subdivision et directions, mais toutes les promesses d’installation et de réalisation de caniveaux et avaloirs pour mettre fin de manière efficace, comme promis, à cette situation n’ont jamais abouties. L’on se souvient même  que, suite à des actions de contestation,  des commissions ont été dépêchées par les directions de wilaya en charge du secteur  pour inclure la résolution de ce problème dans le cadre de l’aménagement urbain opéré l’année passée . Hélas, même dans ce cadre rien n’a été fait pour remédier à cette situation et les citoyens ainsi que les commerçants continuent de souffrir. « Nous interpellons, encore une fois à travers vous les pouvoirs publics pour qu’ils se penchent sérieusement sur ce problème. Qu’on sache que notre patience a des limites et il se pourrait que l’on passe à des actions de revendications plus radicales que les simples réclamations. », nous ont dit les commerçants et habitants concernés.

C.P

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :