Où va la crise à l’APN ?

Le bureau de l’APN a déclaré le poste du président vacant. La commission juridique est saisie pour valider le constat. Au courant de la semaine prochaine, une plénière extraordinaire sera organisée pour élire un nouveau président. Bien évidemment, toutes ces démarches sont illégales et en opposition avec le règlement intérieur de l’APN et l’esprit du texte constitutionnel. Bien évidemment, l’opposition politique a raison de qualifier toute cette agitation de coup d’État. Mais la question reste entièrement posée par une opinion publique nationale qui suit avec inquiétude cette crise aux desseins ambigus : l’opposition va- t-elle boycotter cette séance qui élira le nouveau président et , ainsi, laisser l’Allégeance achever leur plan ? Va-t-elle assister et voter contre ? Ou va-t-elle agir le jour J en empêchant cette élection d’avoir lieu car elle est contraire au règlement intérieur qui régit leur institution et faire avorter le putsch ou du moins le décaler dans le temps  ? En d’autres termes où va cette crise ?

Personne ne peut prédire la suite des événements. La crise née au sein du système, gérée par les gens du système et animée par les bouffons du système est à rebondissements imprévisibles. C’est une crise aussi brouillée que ses géniteurs

Moussa T

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :