SOUK-EL-TENNINE : l’apiculture à l’honneur.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.


Une foire dédiée à l’apiculture se tient  le long de 5 cinq jours  , du 30 octobre au 03 novembre, au niveau de la placette  sise au centre du chef lieu de la commune de Souk-el-tennine .  Elle regroupe les apiculteurs de la région  qui ont le mérite de l’initiative, menée de concert avec l’APCC  et les services de la subdivision de l’agriculture de la circonscription de Maatkas. L’objectif recherché à travers cette manifestation est «  la valorisation   et  la vulgarisation de la qualité du miel de Kabylie  et faire découvrir au grand public toutes les vertus de ce succulent produit du terroir, ainsi que tout ce qui a trait à l’activité de l’apiculture. D’ailleurs sur ce plan, en plus de l’exposition-vente du miel,  nous avons réservé des espaces pour le matériel utilisé pour l’élevage et l’entretien des abeilles ainsi que celui qui sert à l’extraction. », pour reprendre les paroles des participants , rencontrés sur place lors de la journée d’ouverture .

Cette occasion se veut aussi une opportunité aux profit des apiculteurs  pour  faire écouler leur produit  et attirer l’attention des pouvoirs publics, particulièrement les services en charge du secteur, sur l’une des contraintes majeures  à laquelle il font face : la commercialisation , justement, de leur production .  Ils nous apprennent que  de telles manifestations , c’est-à-dire les foires et les fêtes   organisées  pour la vente , pourtant nombreuses à l’échelle national, ne sont à même  de satisfaire toute l’offre émanant de leur part.  A cet effet, tous les participants que nous avons rencontrés lors de la journée d’ouverture sont unanimes à dire que ce volet est leur plus grand handicap. « Nous éprouvons les pires difficultés pour faire écouler notre miel, malgré nos participation aux nombreuses foires et fêtes à travers la wilaya et en dehors. Le seul moyen de satisfaire cette donne est la création d’une coopérative qui se chargera de la vente ou de l’exportation et que nous revendiquons auprès de l’Etat. Nous sommes entrain de mettre en place une association localement pour pouvoir mieux nous organiser et faire aboutir cette revendication. », nous apprend, en effet, un apiculteur. D’autres parmi ses homologues, parlent aussi d’autres contraintes qui affectent le rendement  comme le phénomène de saisonnement, dû  au climat et qui obligent les apiculteurs de la région à la transhumance avec tout ce que cela suppose comme problèmes supplémentaires. « Des fois, nous nous déplaçons à plus de 2000 KM pour installer nos ruchers sur des terrains que nous louons à des prix  dépassant tout entendement , alors que ces derniers appartiennent à l’Etat. Nous demandons aussi l’intervention des responsables du secteur pour nous accorder gratuitement ces terrains afin qu’on puisse subsister et assurer la survie de l’activité. Car, en plus de ça nous faisons face à la rareté et la cherté des produits pour prémunir nos ruches de certaines maladies qui affectent grandement le rendement et déciment nos élevages. », nous dit un autre apiculteur.

Notons que vu le nombre d’apicultures dont dispose la région et les retombées économiques que cela peut engendrer, il sera institué à partir de l’année prochaine une fête du miel au niveau de Souk-el-tennine.

C.P    

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :