Abdelmadjid Sidi Said : les élections présidentielles sont une simple formalité

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Aussi burlesque soit-il, le discours du patron de l’UGTA, de ce 1er novembre, a le mérite de dévoiler la ferme volonté du pouvoir d’imposer Abdelaziz Bouteflika, très malade et affaibli, président pour un cinquième mandat consécutif.

Certainement briefé par ces mentors du cercle présidentiel qui font, depuis 20 ans, la pluie et le beau temps du pays, Sidi Said n’est pas allé par quatre chemins pour nous expliquer le processus de ré-intronisation de Bouteflika.  » Le 19 avril 2019 sera une simple formalité. Nous irons voter pour dire qu’on est en démocratie et préparer la fête du 20 avril », dit-il sans rougir.

Après Djamel Ould Abbas et Madjid Sidi Said, la république collectivement et quotidiennement violée attend déjà d’autres numéros, joués probablement par d’autres clowns. Le festival continue.

Moussa T

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :