Bouira : le congrès des femmes progressistes, préparation tous azimuts

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La préparation du congrès des femmes progressistes est en cours et mobilise toutes les forces militantes de la wilaya de Bouira. Hier samedi, une réunion a regroupé, au siège du BR, les membres du conseil national et les présidents des conseils communaux pour cette wilaya.

Prévue le 24 novembre prochain, cette rencontre verra, pour le moment, la participation de 111 femmes, pour la wilaya de Bouira dépassant de loin le quota qui lui était réservé. La daïra de Sour El Ghozlane, à l’extrême sud de la wilaya, participera, à elle seule, avec une trentaine de femmes.

Avec ce congrès, celui des femmes progressistes, le RCD aura créé les trois instances dédiées et consacrés au dernier congrès tenu en février dernier.

Le congrès des « Elus Progressistes » puis celui des « Jeunes Progressistes », les « Parlementaires Progressistes »ont été les jalons du parcours de ce Parti depuis la rentrée sociale. Contrairement à beaucoup de partis politiques qui sont en hibernation ou à d’autres qui font dans l’agitation politicienne et électoraliste, le RCD n’arrête pas de multiplier conférences internationales sur « la participation politique et économique de la femme dans les pays de l’Afrique du Nord », colloques sur « le droit du travail », congrès des élus locaux et université des jeunes progressistes.

Doucement mais sûrement, le RCD met en place des repères et laissent des marques sur un parcours déjà riche de propositions de sorties de crise et de solutions aux problèmes des Algériens. Ils brisent des tabous même si cela ne lui rapportent pas électoralement mais fait avancer les idées et les convictions dans le pays.  

                                                                                                           Slimane Chabane

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :