festivités du 1er Novembre : le parti pris du président !

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Après le silence complice le long du processus de destitution illégale du président de l’APN et son remplacement, via un putsch parlementaire réglé dans tous ses détails dans les cercles occultes du pouvoir, la présidence de la république vient de trancher sur sa position vis à vis des protagonistes qui revendiquent chacun, une légitimité réglementaire.

A l’occasion des festivités commémorant le déclenchement de la révolution, Abdelaziz Bouteflika a tranché en faveur de Mouad Bouchareb, président de la partie parlementaire qui lui est soumise corps et âme liés. Ainsi, la présidence a choisi d’inviter le protégé de Djamel Ould Abbas et ignorer superbement Said Bouhadja, le président légitime de l’APN et moudjahid qui n’a jamais raté le recueillement présidentiel  au carré des martyrs d’El Alia, depuis au moins 20 ans.

Moussa T

 

 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :