Karim Sergoua bientôt à la Galerie Espaco : Dans les arcanes des « 7 houmate »

Artiste boulimique et créateur infatigable, Karim Sergoua revient avec une nouvelle exposition, haute en couleurs intitulée « 7 Houmate ».

Karim Sergoua qui nous a toujours habitués à une peinture s’inscrivant au cœur du symbole, nous revient cette fois encore avec une exposition s’articulant autour du chiffre 7 avec toute la symbolique véhiculée par ce chiffre dans la tradition, la culture populaire séculaire…etc.

« Il adopte le chiffre sept pour tout ce qui le charge de messagerie intemporelle, sept remparts, sept dormants, sept merveilles du monde, sept cieux…et sept techniques diverses pour un artiste qui au-delà du temps maintient intact son amour pour les ancêtres » (*).

Peintures, céramiques, toiles, tissus, papier et on en oublie encore, tous les supports et toutes les matières se transforment par la magie de sa touche plastique. Tel « un derviche coloriste » (dixit Jaoudet Gassouma), Karim Sergoua nous entraîne, le temps d’une exposition, dans une sorte de voyage initiatique dans un monde tout en mysticisme, une sorte d’« hommage à quelques sept protecteurs échappés du monde étrange de ce flamboyant personnage à l’énergie fulgurante puisée dans les rites de zaouias, l’Algérie de nos aînés, de ces «Bouderbala» tolbas légendaires, puissants jusque dans la sublimation des mythes, des rituels volés à l’histoire immémoriale qui racontent, les saints, les méchants…et les autres » (**).

Une halte de plus, dans le parcours éclairé et remarquable de cet artiste qui, ne se contente pas uniquement d’animer la scène plastique algérienne à travers sa présence mais qui la rend vivante dans tous les sens du terme.

                       Alors pour ceux que ça intéresse, « Karim Sergoua va décliner sa propre histoire dans « 7Houmate», sept quartiers, sept « Blocks » vivants qui deviendront un réservoir artistique original, surprenant avec une nuit colorée consacrée au dessin, suivie des « noctambules » du croquis ». Ça se passera à la galerie Espaco, à partir du samedi 8 décembre 2018 jusqu’au 8 janvier 2019.

Kahina A.

 

(*) (**) JaoudetGassouma, « éleveur de Coccinelles en papier, écrivain, critique d’art »

Galerie Espaco :

Résidence CMB, 196 Oued Terfa, El Achour, Alger – Algérie

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :