L’hélico de Nicolas Beau qui atterrit à Zéralda avec 200 passagers : intox ou ivresse ?

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Dans un article intitulé « Algérie, la tentative ratée d’éviction de Gaïd Salah », Nicolas Beau, journaliste d’investigation qui a roulé sa bosse au Monde, libération et le Canard Enchaîné avant de fonder Mondeafrique,  nous livre un article proche d’un scenario de film d’action. On y trouve tous les ingrédients d’un movie à la Schwarzenegger. Sauf qu’en forçant un peu trop le trait, Nicolas Beau zappe le genre et place son film dans la série des sciences fictions .

On aurait gobé son histoire s’il s’était restreint à l’essentiel. Mais à trop vouloir donner du tonus à son récit, le journaliste parisien, avec un verre de trop dans le nez,  a fait dans l’excès et le gigantisme qui ont tiré son article vers la case du « No important ».

Nicolas Beau, dans une tentative désastreuse de faire passer un chameau à travers un chas d’une aiguille,  avance que le vice-ministre de la défense, Gaid Salah, s’est rendu à la résidence présidentielle de Zeralda à bord d’un hélicoptère, accompagné de 200 éléments de l’élite militaire algérienne. Rien que ça ? Histoire, pour lui, d’illustrer le manque de confiance que réserve Gaid Salah au chef de la garde républicaine, le général Ben Ali Benali.

Un hélicoptère qui transporte 200 passagers ? Mais d’où nous sort-il ce gros bolide volant ? Surtout quand on sait que  le  Mil Mi-26 est l’hélicoptère le plus lourd et le plus grand jamais construit en série au monde. Et il ne prend que 80 passagers dans sa version la plus pointue. Sauf si, Nicolas Beau prend un Airbus pour un hélico ! Mais là encore, il faut qu’il nous prouve qu’à la résidence de Zeralda, il y a un aéroport !!

Moussa T

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :