Monsieur Zetchi, dites nous, SVP !

      Le Président de la FAF déclare ceci : je ne sais pas pourquoi Mellal a fait ces déclarations dangereuses, je suis étonné ! 
Si vous êtes  étonné : premièrement, C’est parce que vous êtes complètement absent et vous n’avez pas joué votre premier rôle qui consiste à faire respecter les lois et mettre tout le monde sur le même pied d’égalité !
Deuxièmement ;  c’est parce que vous faite trop dans la diplomatie. D’ailleurs je vous vois bien ambassadeur que Président de la FAF , sinon comment  expliquer que vous essayez  à chaque fois d’expliquer l’inexplicable  et de venir au secours de certaines personnes réputées d’avoir fait du mal au football et à l’instance que vous dirigez .

 A entendre vos déclarations et vos propos, nous avons même l’impression que vous vivez en Norvège ou en Espagne du moment que vous persistez à nier la triste réalité et essayer par tous les moyens de la maquiller avec de belles phrases et un discours connu dans un autre domaine qui n’est pas nécessairement  le votre.
Ensuite,   vous vous  dites encore étonné des déclarations du président de la JSK , M. Cherif Mellal. Mais vous n’étiez jamais étonné de la mauvaise programmation, des erreurs graves de vos arbitres et de l’état grave dans lequel se trouve le football algérien que vous gérez ! Pourquoi vous n’êtes pas étonné des bourdes graves  et de l’incompétence administrative dont a fait preuve votre Secrétariat général l’autre fois ( dans l’affaire de l’envoi de billet d’avion à  Rabah Saadane) ? Et surtout,  le fameux communiqué qui a suscité une polémique sans précédent, où vous demandez aux joueurs binationaux désirant jouer en équipe nationale d’exprimer seulement leurs engagements. ( c’est une affaire de « quotas » mais à l’algérienne), quelle honte !

Je me demande curieusement pourquoi vous n’êtes pas étonné lorsque vous avez recruté des entraîneurs réputés pour leur incompétence, tels qu’Alcaraz et Madjer. Et comme par hasard, ils sont les moins compétents mais les plus chers financièrement  !!

 Pourquoi vous n’êtes pas étonné lorsque vous avez changé trois fois de DTN et avec quelles manières ! Et deux parmi ces DTN dépassent les 70 ans !! Pourquoi vous n’êtes pas étonné lorsque de lourds et fiables médias étrangers (BBC et France Football) vous accablent et traitent ces présidents, que vous voulez  défendre  aujourd’hui , de Mafia et de corrompus !  

Pourquoi vous n’êtes pas étonné quand Serrar déclare qu’il : « n’y a pas d’hommes propres dans le football Algérien ! » et lorsqu’il a dit : «  nous portons tous des chemises blanches avec des taches noirs quelques part »? Biensur, M.Serrar vous pointe directement, sans pouvoir vous nommer, du moment que vous en faites partie, n’est ce pas monsieur le président ?

 Pourquoi vous n’êtes pas étonné le jour ou le président de US Biskra déclare lors d’une réunion officielle des présidents  de clubs que : « on achète et  on vend tous des matchs».  Et ce,  devant un parterre de journalistes et des caméras de chaines de télévision ?

 Donc , ce ne sont pas les preuves qui manquent finalement !  Mais plutôt de la volonté, de la lucidité et le sens de responsabilité !

 Et en dernier, pourquoi vous n’êtes pas étonné lorsque des assemblées ordinaires et extraordinaires des ligues régionales et de wilayas  se font sans se référer aux lois du football amateur ? .Donc la loi est piétinée là où elle est censée être protégée ! Si vous vous êtes interrogés étonnamment avec la même détermination sur  toutes ces questions citées plus haut que celle de l’affaire JSK – LFP, vous auriez pu éviter, à notre football,  certaines dérives ! Et ce jour là   votre pourquoi et votre étonnement  seraient  un début de grandes interrogations qui vont nous mener à un débat serein et à des objectifs , loin de la  langue du bois.

 Savez vous  monsieur le président qu’avec une telle programmation , la ligue de football professionnel a fossé la compétition , du moment que certains clubs vont se retrouver avec presque deux « mercato » et que certains ont un temps de compétition plus élevé que les autres , ce qui va engendrer des écarts athlétiques considérables notamment sur les plans ; rythme et dynamique de la compétition , gestion de l’entrainement et des temps de récupération et aussi les aspects mentaux et psychologiques ? Ajouter à cela, des pertes financières assez importantes puisque ces joueurs – salariés vont être payés sans aucun rendement palpable !

Votre ligue a-t- elle pensé à  trouver une formule pour pouvoir réparer ces dégâts engendrés par cette programmation chaotique ? Qu’est ce qui vous a empêché d’anticiper ces problèmes ?

 Monsieur le président, vos instances et vos collaborateurs doivent savoir que gouverner ce n’est pas gérer. On est plutôt dans le mode de la gouvernance sportive plutôt que dans la gestion sportive. 

Docteur Arezki Tismoka, enseignant des universités.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :