Presse : décès du journaliste Mohamed Cherak

La presse nationale est endeuillée. Le journaliste d’El Khabar, Mohamed Cherak, décédé ce matin à l’hôpital d’Ain Naâdja à Alger. En lutte contre la maladie depuis plusieurs mois, le journaliste a tiré sa révérence, à l’âge de  44 ans, laissant derrière lui une veuve et trois enfants.

Mohamed Cherak souffrait d’une pathologie cardiaque. Il a été hospitalisé à Alger pendant de longs mois, avant d’être transféré, en septembre dernier, en France pour une prise en charge médical.

Selon ses collègues d’El Khabar, Mohamed est rentré au pays il y a quelques jours. Journaliste dans la rubrique politique d’El Khabar depuis une dizaine d’années, il a assumé les fonctions du chef de la même rubrique depuis trois ans.

Mohamed Cherak exerçait ce métier depuis une vingtaine d’années. Avant de rejoindre El Khabar, il avait fait ses preuves aussi dans d’autres quotidiens, en l’occurrence El Fedjr et El Ahdath.

La nouvelle de son décès a provoqué a coqué tous ceux qui l’ont connu et côtoyé. Ils étaient, en effet, nombreux à exprimé leur tristesse sur leurs pages Facebook, en évoquant les qualités humaines et professionnelles du journaliste. Mohamed Cherak sera enterré, aujourd’hui après le prière d’El Asr au cimetière Abane Ramdane de Hammadi, à Boumerdes.

Massinissa Ikhlef 

 

 

 

 

 

 

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :