Sénatoriales : le candidat du FLN à Alger a été condamné à 5 ans de prison ferme  

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le front de libération nationale (FLN) ne cesse de défrayer la chronique. Après la Chkara et la violence, le parti vient de présenter des repris de justice aux prochaines sénatoriales. En effet, l’ex-parti unique a validé, au courant de la semaine dernière, la candidature de l’ex-maire de la commune de Bordj El Bahri, Nacer Benchabi.

Le choix de ce dernier s’est fait à l’issue « d’une primaire » qui s’est déroulée avec trois candidats, en l’occurrence Djouahra Mohamed, Souro Mohamed et Nacer Benchabi. Il a fallu organiser un deuxième tour pour départager les trois concurrents.

Mais l’élection de Nacer Benchabi est problématique. Et pour cause, ce dernier a été condamné par la justice pour une affaire de détournement d’une terre agricole de sa vocation et abus de fonction. Le tribunal de Boumerdes qui a traité l’affaire a, en effet, prononcé une peine de 5 ans de prison et 500 000 DA d’amende à l’encontre de l’ancien P/APC de Bordj El Bahri.

Le jugement, dont nous détenons une copie, est prononcé en octobre 2018, soit un mois avant la validation de sa candidature aux prochaines sénatoriales. La direction du FLN est-elle informée de cette condamnation ? Veut-elle offrir l’immunité parlementaire à son élu ? L’administration invalidera-t-elle cette candidature ?

Massinissa Ikhlef 

 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :