Soutien au 5ème mandat ou simple ruse pour détourner une décision de l’administration ?

Les soutiens pour un cinquième mandat pour le président Bouteflika Abdelaziz semblent se dessiner à quelques mois de scrutin présidentiel. Après les personnalités politiques et publiques à l’image du patron du vieux parti FLN, Djamel Ouled Abbas et les déclarations  étranges du patron de la centrale syndicale (UGTA) Sidi Said pour un mandat à vie et sans élections pour le président, voila des citoyens qui apparaissent dans un rassemblement à Tidjelabine brandissant des pancartes où on pouvait lire oui au cinquième mandat et des cadres de photos du Président.

La scène se déroule à Tidjelabine lors d’une manifestation des habitants de bidonvilles qui protestaient contre la décision de la wilaya de démolir les habitations illicites érigées sur le territoire de la localité. Selon un recensement, près de 400 habitations illicites ont été construites notamment sur la crête qui domine la commune ainsi qua dans d’autres endroits du centre ville et au niveau de la voie ferrée.

Cet étrange soutien ne relève en rien de normal d’autant plus que l’administration a habitué les citoyens à ce genre d’action notamment à distribuer des logements à la veille d’une échéance électorale. Cette scène démontre-elle réellement un soutien au président, affaibli par la maladie ou juste un moyen de dissuader les autorités d’exécuter la décision de démolition ?

ces citoyens, longtemps confinés dans leurs baraques de fortunes et oubliés mêmes par les autorités du pays voir même de ce président, ne savent pas que l’accès au logement est un droit Onusien absolu dont l’Algérie a signé nombre de lois et de traités internationaux régissant les droits de l’Homme et les droits à une vie décente notamment à un logement ?

La commune de Tidjelabine, bien qu’elle soit un havre propice pour les entreprises de grandes tailles, continuent à vivre dans la précarité absolue. Elle est parmi les localités qui continuent à survivre grâce aux aides de l’Etat dans le cadre des PCD et PSD. Elle est la commune la moins lotie en matière de logement sociaux. Depuis plus d’une dizaine d’année elle n’a pas bénéficié d’un programme conséquent en logements. Seuls 300 LSL (logements sociaux locatifs) y sont inscrits alors que la demande est beaucoup plus importante avec plus de 430 habitants de chalets et plus de 800 autres en instance dans les tiroirs des services de logements de la daïra ou de l’APC.

                                                                                                                      Zitouni Youcef

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :