Vous ne pouvez pas réussir, là où les paras de Massu ont échoué

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Des jeunes se sont soulevés dans la périphérie de la capitale et des dirigeants. Pris au piège, des médias et même des partis politiques ont gloussé et glosé sur des supporters du Mouloudia d’Alger, voyous qu’ils sont et enragés suite au tabassage d’un des leurs au stade du 5 Juillet. Tous ces fans auraient été sous l’effet de psychotropes.

Alors que les slogans des marcheurs criaient leur haine d’un 5ème mandat et de la cherté de la vie, d’autres parlaient sournoisement, d’une descente des mouloudéens pour agresser les supporters du CS Constantine. Un plan machiavélique qui nous interpelle : Qui provoque la fitna ? Pourquoi réduire un mécontentement social à une anicroche sportive ?

Les démons ne sont pas à Oued Koreich, ils sont là où se nichent la manipulation et les intelligences malfaisantes qui avaient par le passé dressé la Kabylie aux habitants de Champs de manœuvres lors de la marche des Aarouch. Ce sont les mêmes qui traitent les fans du MCA de drogués et d’agresseurs alors que la cocaïne est importée par des voies presque officielles avec la complicité de pays tiers.

Quelle que soit le degré de voyouterie des supporters du MCA, il n’atteindra jamais celui de la vilenie et de l’hypocrisie de nos dirigeants.

Bab El Oued et la Casbah représentent le complexe d’Œdipe des managers politiques arrivés par exode et transhumance politiques et qui ne comprennent toujours pas que même les paras français n’ont pas pu avoir raison d’eux.

N’ayant aucun raisonnement qui leur dicte qu’en face d’eux ce sont des frères algériens qu’ils affrontent et non pas des bougnouls, nos forces de l’ordre commanditées, commettent les mêmes erreurs que les colons. Ce qui évidemment les mènera à leur perte.

M. Kassi

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :