Bouira : le procès en appel des 17 jeunes militants amazighs s’ouvre demain

Demain, 20 décembre, s’ouvre, à la cour de justice de Bouira, le procès en appel  des 17 jeunes militants amazighs qui comparaîtront sous les chefs d’accusation d’«attroupement illégal», «trouble à l’ordre public», «atteinte à la sécurité publique», «destruction des biens publics et des biens d’autrui» et «agression d’agents de police».

Pour rappel, les 17 jeunes, interpellés en décembre de l’année passée, dans le sillage des manifestations ayant secoué le campus universitaire Akli Mohand Oumhadj et la ville de Bouira ont été condamnés en première instance, le 28 juin dernier, à des peines de prison ferme allant d’un à deux ans.

 

%d blogueurs aiment cette page :