Education : six syndicats abandonnent la charte d’éthique du secteur

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Six syndicats de l’éducation nationale annoncent leur décision de se retirer collectivement de la charte d’éthique du secteur, signée avec le ministère de l’éducation en 2015. La décision est annoncée, aujourd’hui dans un communiqué.

Réunis hier à Alger, les responsables du CNAPEST, SNAPEST, UNPEF, SNTE, SATEF et CELA décident aussi de boycotter toutes les rencontres officielles organiser par la tutelle au niveau national et local. Pour eux, le département de Nouria Benghabrit n’a pas tenu ses engagements.

« Nous dénonçons la manière avec laquelle le ministère de l’éducation agit avec les syndicats au niveau local et national. Cette manière ne cadre pas avec la stratégie basée sur un réel dialogue social. Le ministère exerce des pressions et entrave l’activité syndicale, à travers l’annulation du travail avec les PV, le refus d’octroyer des sièges aux syndicats, les entraves à l’action des syndicalistes et le recours à la justice pour résoudre les conflits sociaux », lit-on dans le même communiqué.

Les signataires du document déplorent aussi la stratégie du ministère et ses fausses promesses concernant le traitement des grands dossiers, notamment celui des œuvres sociales et du statut. Les dernières décisions du ministère de l’éducation, portant surtout sur l’obligation du rattrapage durant les week-ends et la question des arrêts maladies sont aussi critiquées par ces syndicats.

Ce retrait de la charte d’éthique ouvre la voie à des mouvements de grève dans l’éducation qui passe, pour la première fois depuis près de 20 ans, un premier trimestre dans le calme.

Massinissa Ikhlef 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :