Festival Dimajazz : le maire de Constantine octroie 500 millions sous la barbe des conservateurs

Une décision du maire de Constantine d’aider la 15ème édition du festival international  Dimajazz, prévu entre le 18 et 22 décembre prochain,  fait jaser les tenants du conformisme dans l’auguste siège municipal de l’antique Cirta.

Le maire de la commune, Nadjib Arab , a fait passer, sous la barbe de la commission culturelle, une délibération d’octroi d’une enveloppe de 500 millions aux organisateurs du festival international qui a vu sa tenue l’an passé annulé, suite à son exclusion par le ministère de la culture de la liste des activités culturelles à subventionner. Le département de Azeddine Mihoubi avait motivé son coup de faucille par la politique de restriction budgétaire adoptée par les hautes autorités du pays.

L’idylle constantinois explique cette largesse par son souci de préserver une activité culturelle qui apporte son glacis à l’image de la ville,  connue des médias comme ville de la culture et des sciences. Mais les élus conservateurs n’ont pas apprécié ce coup de pouce imprévu et le font savoir à demi-mots.

Moussa T

Les organisateurs du Dimajazz ont rendu public le programme tracé, qui se décline comme suit :

– 18 décembre: Ouverture de l’événement / Karim Ziad

– 19 décembre: Ithran – Anis Benhallak

– 20 décembre: Fawzi BB Blues -Samira Brahmia.

– 21 décembre: Garage Band/Lehmans brothers

– 22 décembre: Cloture / Boney Fields & The Bone’s Project

 

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :