FFS : un autre cadre jette l’éponge

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le FFS continue de perdre des cadres. Aujourd’hui, c’est autour du conseiller auprès du premier secrétaire de la communauté Algérienne à l’étranger, Essaid Mougari, de jeter son badge de militant à la face des instances du parti.

Dans un post publié sur sa page, Essaid Mougari dit « avoir une pensée particulière pour toutes et tous les militants(es) du FFS qui militent avec leur cœur et leur attachement au sein de ce parti (et ils-elles sont nombreuses et nombreux), et qui bien souvent ne sont pas écoutés (es) à leur juste mesure ». avant de clôturer son post par cette sentence lourde de sens : « la démocratie ne peut se construire que par la base ».

Notons que le FFS connait, ces derniers temps, une grave crise interne, marquée par l’exclusion de grosses pointures telles que Rachid Halit, Salima Ghezali et Chaffâ Bouaiche, et l’opposition frontale de la famille d’Ait Ahmed à la direction actuelle du parti.

Moussa T

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :