La Révolution bolivarienne

Le Venezuela  pays d’ Amérique du Sud est producteur de pétrole et mono exportateur de ce produit. Depuis la chute des prix du pétrole, une crise économique s’installe dans ce pays. Cette crise a provoqué une restriction des importations de produits alimentaires pour nourrir la population et les produits nécessaires pour faire fonctionner les entreprises, ce qui impliquaient des magasins d’alimentation vides et un chômage endémique . Cette crise a provoqué l’émigration de presque 30% de la population vers les pays voisins. C’est un échec retentissant d’une gouvernance autoritaire de la révolution bolivarienne.

Après la mort de Hugo Chavez, le nouveau président Nicolas Maduro fait face à l’exacerbation de cette crise. L’inflation a atteint ce chiffre pharaonique de 1 35O OOO % cette année selon le FMI.

Le président Maduro vient d’augmenter le salaire minimum de 150 %, sixième réajustement de l’année dans le cadre d’un plan de réforme économique. Cette annonce survient trois mois après une augmentation des salaires de 3 400%, associée à une dévaluation qui a retiré cinq zéros à la monnaie vénézuélienne. Avec cette nouvelle augmentation, le salaire minimum passe ainsi de 1 800 à 4 500 bolivars, soit environ 50 Dollars au taux officiel. En raison du taux d’inflation cité ci-haut ce salaire permet à peine d’acheter de 3 kilogrammes de viande, selon le quotidien l’Expression.

Le pétrole, ce don du ciel, au lieu de faire le bonheur de la population vénézuélienne, elle a fait son malheur au regard de ces chiffres et des informations qui proviennent de ce pays. L’Algérie, mono exportatrice de pétrole , sans réformes économiques urgentes, risque de connaitre le même sort, selon certains économistes.

A . HAMADI

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :