Les autorités Oranaises cachent ses bâtiments délabrés avec des bâches numériques

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Pour paraitre propres, la wilaya d’Oran a usé d’un sale procédé. Les autorités locales d’Oran, probablement instruites par le gouvernement, ont faire preuve de génie ridicule en cachant les façades de bâtiments délabrées avec des bâches imprimées, laissant voir aux délégations étrangères venues assister à la cérémonie de béatification des moines un tissu urbain très bien entretenu.

Ça s’est passé, aujourd’hui, au quartier de Sidi El Houari, passage obligé des délégations qui se rendent à l’Église de Santa Cruz. Des photos prises par de citoyens montrent des façades profondément délabrées couvertes de bâches imprimées laissant croire aux passants du jour que les bâtiments sont en parfait état.

On ne sait pas combien a coûté ce lifting numérique à la caisse de l’État. Mais lorsqu’on sait que le mètre carré d’une bâche imprimée tourne autour de 1800 DA, on peut deviner le degré de gaspillage engendré.

Moussa T

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :