Les imams frondeurs iront-ils jusqu’à fermer la voie … d’Allah ?

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le syndicat des imams, par la voix de son secrétaire général Djelloul Hadjimi, menace de paralyser les mosquée si le ministère de tutelle continue d’ignorer les revendications de son organisation.

« Nous paralyserons les mosquées, si le ministre des Affaires religieuses et des Waqfs, Mohamed Aïssa, continue à faire la sourde oreille » avait publié le syndicaliste enturbanné sur sa page Facebook qui ajoute que  « Après la lettre du président de la République, et le manque d’enthousiasme du ministère à satisfaire les revendications des imams, place aux décisions allant dans le sens de la protestation». Et des revendications, y en a toute une liste : Exigence d’un salaire minimum de 100 000,00 DA, prime de risque, prime de rendement, indemnisation de tenue vestimentaire, statut spécial, planning de promotion, décriminalisation des prêches de l’imam …

Toutefois, Djelloul Hadjimi qui se targue d’être le porte-voix de plus de 200 000 imams, ne dit pas comment vont procéder les hommes religieux pour paralyser les mosquées. Vont-ils refuser d’officier les prières, interdire la Salat ou fermer carrément les portes des mosquées devant les fidèles ?

Une chose est sûr. Le ministre est bien empêtré dans les djellabas blanches et risque d’être étranglé, politiquement, par le turban de ces imams frondeurs. Ces derniers sont bel et bien décidés à aller jusqu’à fermer, bientôt, la voie ….. d’Allah !

Moussa T

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :