L’Observatoire Algérien des Migrations est mis en place

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les participants à la troisième édition du séminaire sur les Migrations, organisé à l’initiative de RAJ à l’occasion de la célébration de la journée internationale des migrants, ont décidé de la mise en place d’un observatoire Algérien des migrations.

Ledit observation se donne pour ambition « de documenter, clarifier les enjeux, alerter et dénoncer ces atteintes, rendre visibles les solidarités et les fédérer pour agir ensemble et proposer des alternatives garantissant les droits et la dignité humaine des migrants », lit-on dans la déclaration finale sanctionnant les travaux du séminaire.

Cette nouvelle structure est décidée après avoir remarqué la situation  des migrants Algériens ( Harraga ) et étrangers installés en Algérie de façon régulière  ou irrégulière,«et qui est caractérisée par de graves atteintes aux droits fondamentaux de tous les migrants , absence des dispositifs juridiques, politiques incohérentes portant atteintes aux valeurs de solidarité entre les peuples, portant atteintes à la cohésion nationale en discriminant les personnes par la couleur, par la monté inquiétante du racisme, et la banalisation de la xénophobie d’État au plus haut niveau, qui réduisent les migrants et migrantes au statut d’objet et non pas d’acteurs, et qui réduisent les algériens, par l’indirection de s’exprimer, au rôle du complice », expliquent encore les rédacteurs de la déclaration.

Le 3ème séminaire de RAJ a eu lieu le 21 et 22 décembre 2018  Mostaganem ( Ouest Algérien ) et a vu la participation de militants de la LADDH, FARD, SOS Disparus, Parents des Harragas Algériens, CNDDC, Amnesty International, Tharwa Fadhma n’Soumer et beaucoup d’enseignants universitaires et juristes.

Moussa T

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :