Réserves de changes : plus de 15 milliards de dollars siphonnés en 11 mois

Le matelas de devise économisé lorsque les prix du pétrole étaient très élevés continue de s’éroder. Rien qu’en 2018, l’Algérie a consommé plus de 15 milliards de ses réserves de changes qui passe désormais à 82,12 milliards de dollars (or non compris).

« Le chiffre est établi à la fin du mois de novembre 2018. A la fin de l’année 2017, les réserves de change était de 97,33 milliards, soit une érosion de 15,21 milliards de dollars en 11 mois », indique le Gouverneur de la Banque d’Algérie, Mohamed Loukal, lors de son passage, aujourd’hui, à l’Assemblée Populaire Nationale (APN).

Lors d’une séance plénière présidée par Mouad Bouchareb, président de   l’APN, consacrée à la présentation du rapport de la Banque d’Algérie sur les évolutions financières et monétaires du pays, Mohamed Loukal a rappelé que les réserves de change étaient de 86,08 milliards de dollars à fin septembre 2018 et de 88,61 milliards de dollars à fin juin 2018.

Massinissa Ikhlef 

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :