Ce n’est plus l’empire de papa, mais celui de papi !

Quand on défend l’option jeunesse cela ne veut absolument pas dire que les vieux ont des leçons à leur donner. Ces vieux sont fans de l’auto flagellation. Car maso comme ils sont, ils se font appeler aigles et corbeaux. Pourquoi pas oisillons. Prenez cette phrase par exemple : « les cris des corbeaux ne sauraient atteindre l’aigle, ni se confronter à lui ». C’est ce qu’on appelle se faire nommer par tous les noms d’oiseaux.

Quel est ce droit constitutionnel qui permet à un éditorialiste apparemment mal formé, de décréter qu’un général major n’a pas le droit à la parole ? Dans quel pays empêche-t-on un militaire ayant servi loyalement de se prononcer sur l’état de sa Nation. A qui appartient ce pays ? A des fils de généraux et d’entrepreneurs ou au peuple entier ?

Les militaires retraités n’ont pas droit à la parole, les chômeurs de Ouargla non plus, les médecins résidents encore moins, les anciens patriotes sont pratiquement hais. La jeunesse vogue entre el harga et les barbituriques. Cela ne semble nullement intéresser notre ANP et nos gouvernants. Ce qui les intéresse, c’est d’interpeller des blogueurs et d’empêcher l’expression d’un général beaucoup plus jeune qu’eux et intellectuellement plus aguerri.

Arrêtez de nous mentir, Ali Ghediri n’est pas l’ennemi de l’Algérie. Votre ennemi, c’est vous-même !

M. Kassi

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :