Faux barrage terroriste à Ain Defla : un mort et un blessé grave

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Un citoyen tué et un autre gravement blessé par balles, ce mercredi soir,   par un groupe terroriste sur la route reliant les communes de Bordj L’Emir Khaled et Tarik ben Ziad, dans la wilaya de Ain Defla, rapporte ce soir un journal proche de la présidence.

A croire ce média, les deux victimes sont tombées sur un faux barrage dressé par les terroristes au lieu-dit El Louza. Le blessé serait transféré à l’hôpital où il est admis au bloc opératoire pour l’extraction des balles et lui assurer les soins nécessaires.

Rappelons que le dernier faux barrage enregistré dans cette région a eu lieu le 13 novembre 2016 où un militaire et un taxieur, tombés dans une embuscade, ont été tués.

Une autre version donnée par une page Facebook dédiée à la wilaya de Ain Defla parle d’un groupe terroriste qui a surpris, vers 18 heures,  deux hommes, bergers, dans les champs limitrophes de cette route indiquée plus haut.

Les informations en provenance de Ain Defla parlent d’une alerte sécuritaire et d’une mobilisation militaire dans la région, suite à cet acte odieux.

Peu importe la façon dont les terroristes ont opéré, leur résurgence à la veille de la convocation du corps électoral relance le débat et la polémique dans les réseaux sociaux sur l’apparition de ces groupes armés à la veille de chaque événement crucial pour le pays. Certains avancent que les cellules dormantes du terrorisme actionnent leur machine en ces périodes pour parasiter le processus électoral et tenter de créer les conditions d’instabilité. D’autres évoquent l’épouvantail sécuritaire cher au pouvoir et  relancent la sacro-sainte question : « qui tue qui ? » .

Moussa T

 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :