Grands affaissements sur l’autoroute Tizi Ouzou-Azazga : Quand la nature dévoile le travail mal fait d’Ali Haddad

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’autoroute qui mène vers Azazga a connu, à l’occasion des dernières intempéries, des affaissements très dangereux. Les automobilistes qui passeront de nuit dans cet endroit non éclairé, risquent gros. Par endroit, la route s’est éclatée en plusieurs plaques séparées par des failles de plusieurs centimètres. Le comble est que « malgré l’urgence de la situation, les autorités locales sont totalement absentes sur les lieux », note le RCD-Azazga sur sa page Facebook où il partage une alerte appuyée d’une série de photos « très parlantes ».

Le mis en cause direct dans cette situation est l’ETRHB, propriété du chef du FCE , Ali Haddad, estiment l’ensemble des commentateurs. L’entreprise a mis neuf ans pour livrer le projet. Et en trois ans, la nature et l’usage de la route ont dévoilé les grosses lacunes du travail mal fait.

Pourtant l’ETRHB a les moyens techniques et matériels pour parfaire son travail. L’État l’a accompagné convenablement avec ses larges enveloppes financières.

Ces jours-ci, des engins tentent de remettre cette route en bon état, après une première vidéo partagée largement sur les réseaux sociaux. Mais personne ne sait qui paiera l’ardoise de ces travaux qui n’auraient pas lieu d’être si le travail avait été fait dans les normes. Et personne ne peut nous dire si les pouvoirs publics interpelleront  « le chouchou du régime » pour ce bricolage.

Arezki Lounis

 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :