J’ai toujours la gueule de bois

Dans l’Algérie de Bouteflika, vous pouvez réveillonner sans une goute d’alcool et vous réveiller le lendemain avec une gueule de bois .Ce qu’on appelle « réveillonner Hallal »et c’est le génie inventif des gens qui nous gouvernent.

Le 31 décembre, j’ai  passé la nuit à ruminer L’actualité de mon pays. De la lettre ouverte d’Ali Ghediri  à son frère moudjahid président. De l’appel de Makri au report des élections, à l’appel du Taj. Du Scoop qu’on a chuchoté à l’oreille de Louisa Hanoun, à l’interview du même Ali Ghediri en passant par les déclarations de l’inénarrable Sidi Said. Ca donne du tournis ! Un « coma para- éthylique ! » que même le message de vœux,  pourtant porteur d’espoir, du patron du RCD, Mohcine Belabbas  , n’a pu « dégommer ».

Le premier janvier , je me réveille avec la  gueule de bois  et je jure que si j’avais pris une goute  « pas hallal », je me serais réveillé avec la langue de bois chère à nos créatifs gouvernants. Je décide donc de m’abreuver que d’informations accouchées  ou distillées  à l’encre hallal de nos Génies .Et ça marche !

C’est toujours la gueule de bois ! La réponse insultante du L’ANP au générale Ghediri, puis le soutien à celle-ci affiché par le président de son anagramme L’APN et la sortie du « collon-nel »de feu le DRS. 

C’est toujours la gueule de bois !   A la veille de Yennayer, je rumine  les résolutions du RCD pour me dessaouler et en attendant une nouvelle cuite pour vous dire Asseggwas Ameggaz .                                                                                                                          

                                                            Kamel .Aid

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :