L’APC de Tizi Ouzou : «Cachez-moi cette tamazight que je ne saurais voir ! »

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

A peine les festivités officielles et folkloriques de Yennayer clôturées, l’APC de Tizi Ouzou, dont le maire Ouahab Ait Menguellet redécouvre l’ambre idéologique du régime, efface carrément tamazight de ses supports de communication.

Pour annoncer la journée nationale de la commune, l’APC de Tizi Ouzou déploie sur le fronton de l’ancienne mairie une grande banderole sur laquelle on ne trouve nulle trace de tamazight. Est-ce l’impossibilité de trouver un équilibre entre l’exigence populaire et scientifique de la transcrire en caractères latins et l’ordre idéologique du président du Haut conseil islamique, donné la veille, de l’écrire en arabe, qui a poussé l’APC de Tizi Ouzou à évacuer tamazight de ses banderoles ?

Apparemment,  elle a pris la décision facile : celle de ne  pas soulever l’ire de la population et de ne pas  froisser la bonne humeur de Ghoulam Allah !

C’est, finalement,dur de trouver l’équilibre des choses quand on ne sait plus sur quel pied faut-il danser.

Madjid Amrouche

 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :