Mouloud Lounaouci à propos de la composante de l’académie amazighe : « Prendra-t-elle ses responsabilités politiques en cas d’injonction idéologique ? »

Dans un entretien d’une page publiée aujourd’hui dans le quotidien, «le temps d’Algérie », le docteur Mouloud Lounaouci, un des détenus du printemps amazigh de 1980, est revenu sur certaines questions d’actualité relatives à la question de tamazight.

S’agissant des « avancées » enregistrées ces dernières années relatives à l’amazighité, l’interviewé estime que « Beaucoup de choses restent à faire pour recouvrer totalement notre identité première. »

Les origines tantôt yéménites, tantôt gauloises et autres attribuées aux berbères feront dire au docteur Lounaouci que « toutes les origines vaseuses que nous ont données les occidentaux et les orientaux sont scientifiquement fausses et relèvent de l’idéologie». « Les recherches scientifiques dont celles relatives au « génome humain font des berbères les proto-méditerranéens, autrement dit des autochtones Nord-Africains » dit, encore, Moouloud Lounaouci.

Interrogé sur la composante de l’académie algérienne de la langue amazighe, le docteur Mouloud Lounaouci s’est « refusé de juger des camarades » d’autant plus que « je ne connais pas certains » a-t-il répondu au journaliste du « le temps d’Algérie » . Pour l’ex détenu d’avril 1980, « deux critères doivent prévaloir dans un tel choix et pour une telle institution qui en vaut d’autres … comme le HCA, » ces critères sont «compétence et militance ».

Et de se poser la question dans le cas où il est découvert (en son sein) des opportunistes et autres thuriféraires, cette académie « Prendra-t-elle ses responsabilités politiques en cas d’injonction idéologique ? »

Au sujet de la graphie de transcription de la langue amazighe, Lounaouci s’est dit « lassé » par les débats sur la question de la graphie. Il se déclare « aussi latiniste que les vietnamiens et les turcs. »

Il qualifie les caractères latins de « graphie fluide avec laquelle nous avons déjà capitalisé une expérience » de plus d’un siècle et qui est utilisé dans tous les travaux sérieux et récents de recherche aussi bien en Russie, France, Italie, Espagne qu’aux USA » ajoute Mouloud Lounaouci.

Slimane Chabane

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :