Où va l’Algérie ? Les dirigeants sont-ils devenus fous ?

Depuis l’indépendance et même avant, l’histoire de l’Algérie est parsemée d’assassinats politiques. Il est inutile de rappeler les noms des victimes. Houari Boumediene est fêté aujourd’hui à longueur de colonnes alors qu’il a mitraillé le premier gouvernement de l’Algérie indépendante. Question grave qui m’a toujours tarabusté. : Pourquoi nos dirigeants n’aiment ni leur peuple ni leur pays ?

Mohamed Boukharouba continue au jour d’aujourd’hui, de faire des émules. Ni nos militaires, ni nos civiles ne veulent un changement. Ils en ont une peur bleue. Car Fakhamatou leur assure subvention et affaires immobilières. Ils préfèrent un handicapé à un homme valide parce qu’ils savent que le vent finira par tourner. Ils ont peur d’une tempête à la tunisienne ou à la libyenne car ils savent à l’avance que nos islamistes prendront le Pouvoir.

Le seul mérite de notre Armée, c’est de détester les islamistes pour le nombre de morts qu’ils ont causé dans ses rangs. Le problème c’est qu’elle doit bien un jour choisir un rang.

Par exemple celui de la Démocratie et du renouvellement de son personnel…

M. Kassi

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :