Sa peine est réduite par la Cour: Adlène Mellah condamné à six mois de prison avec sursis

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le journaliste et directeur du site d’information, Alger-Direct, Adlène Mellah passera la nuit chez-lui. La Cour d’Alger a réduit sa peine, après avoir fait tombé les chefs d’accusation d’outrage à agent public et désobéissance . En effet, le juge qui a examiné, aujourd’hui, son procès en appel, a condamné le journaliste à six mois de prison avec sursis pour le seul chef d’inculpation restant, à savoir l’attroupement sur la voie publique.

Ses deux compagnons ont vu aussi leurs condamnations réduite. Ils devront ainsi quitter la prison dès ce soir, après plus d’un mois de détention. Pour rappel, Adlène Mellah et ses deux amis ont été condamnés, le 25 décembre dernier par le tribunal d’Alger, à des peines de prison ferme pour « attroupement sur la voie publique et incitation à désobéissance et outrage à agent public ».

M.I

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :