Vers une conférence nationale ?

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La question d’une conférence nationale organisée sous l’égide du chef de L’État refait surface.Ce qui obligerait de fait Bouteflika à renoncer à sa propre succession puisqu’il entend être à l’origine de cette réunion.

On apprend, en effet, que le chef d’état-major major, Ahmed Gaid Salah, encouragé par les chancelleries les plus influentes, soit clairement opposé au cinquième mandat. D’où le silence embarrassé du groupe des quatre qui garnit ces dernières années la vitrine du pouvoir.
Selon des sources recoupées, les fragiles équilibres qui ont prévalu entre la présidence et l’armée sont mis à rude épreuve.

Cette dernière initiative apparaît comme l’ultime réaction qui permet au clan présidentiel de peser sur la suite des événements en impliquant et, donc, en obtenant un soutien implicite de l’opposition et de la société civile pour parvenir à un « apaisement national ».

Une des premières conséquences attendue de cet appel au pardon est de garantir sécurité et protection aux proches d’un homme pressé par des tensions internes de plus en plus vives, une opposition cernée mais vindicative, l’accélération de la crise sociale et une santé précaire.
Quelle sera la position de l’état-major devant cette nouvelle donne ?

L’institution militaire, elle même, n’est pas épargnée par ces luttes souterraines. Les interventions répétées du chef d’état major dans la sphère politique mettent en effet mal à l’aise les milieux opérationnels de l’armée qui redoutent d’avoir à gérer dans la rue une situation nationale qui échappe chaque jour un peu plus au contrôle de la police et de la gendarmerie qui, sans aller jusqu’à la fraternisation avec les émeutiers, montrent un maigre enthousiasme à affronter la colère populaire.

Signe de ces brusques changements, les consuls qui avaient reçu instruction de repérer en France des boites de communications capables d’imprimer les posters de Bouteflika, ont été récemment destinataires d’un contre ordre demandant de surseoir à ces commandes.

Akli Rahmoune

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :