30 années d’existence le confirment : Le RCD est un parti qui garde sa jeunesse

Il y a une trentaine d’années des jeunes militants forgés par des années de lutte pacifique pour l’identité, la démocratie et la liberté avaient de décider de faire le pas qu’il faut pour fédérer les volontés, capitalisé un parcours et mettre sur une rampe de lancement un idéal. D’analyse profonde à débats francs, les militants du MCB ont donné corps à un parti qui portera tous les espoirs d’une famille qui avance, qui poussera la peur à changer de camps et qui abreuvera la nation d’idées salvatrices.

Trente années de luttes, de sacrifices, de propositions de sortie de crise et de résistances sont passées. Et le RCD n’a pas perdu un iota de son courage de dire ni sa force d’agir. Il est toujours là avec sa jeunesse, ses femmes, ses élus, ses idées, ses convictions et au centre de  cette famille Algérienne qui avance et qui progresse.

En cette trentième année, le RCD a montré qu’il a le souffle continuellement renouvelé. Jamais un parti n’a réussi autant d’activités grandioses en un laps de temps restreint : un congrès national  historique, des assises nationales des jeunes progressistes, des assises nationales des élus progressistes, des assises nationales de femmes progressistes, une université d’été grandiose, une rencontre internationale sur le droit du travail, des sorties de terrain quotidiennes de ses députés, des cycles de formation hebdomadaires au niveau de toutes ses structures régionales. Sans parler de l’initiation d’un espace nord africain démocrate qui tiendra sa prochaine rencontre, fin février, à Tanger.

Le RCD, et après trente ans de combat sans relâche, a gagné en expérience, en confiance et en aura. Il avance dans le temps, progresse dans l’espace et préserve intacte sa jeunesse, sa détermination et ses principes fondateurs. Au fil du temps, le parti se confirme comme grande école de militance par excellence et porte-voix des sans voix.

Moussa T

 

 

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :