Conseil national du RCD : « un appel à un large rassemblement des forces vives pour l’impératif d’un nouveau départ »

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le conseil national du RCD, à l’issue de sa session ordinaire, a décidé de rejeter la présidentielle d’avril considérée comme « une énième opération de désignation d’un Chef de l’Etat », met en garde contre la tentation d’un règlement de comptes entre chapelles par institutions interposées et charge le Secrétariat national de finaliser un appel en vue d’un rassemblement le plus large des forces vives.

Pour le RCD, l’impasse historique du système politique ne doit pas déboucher sur le chaos. Et pour gagner ce pari, le RCD estime qu’il faut « refuser la reconduction du statu quo ou de valider un rapport de force de circonstance dans un système en crise structurelle » . Et ce sont là  » deux options d’une même aventure qui risquent, à terme, de déboucher sur un désordre périlleux », alerte le conseil national du RCD.

Pour le RCD, la déliquescence institutionnelle et le délabrement social sont tels qu’« aucune candidature, aucune personnalité, aucun parti seul n’est à même de pouvoir redresser la situation ».

La solution pour le parti de Mohcine Belabbas est toute indiquée : « un rassemblement le plus large afin de mobiliser les citoyens et les forces vives du pays autour de l’impératif d’un nouveau départ. Un départ qui restitue la parole au peuple dans un Etat où la liberté, la sécurité, l’égalité en droits et l’égalité des chances ne relèvent plus d’un mythe ».

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :