Gaid Salah à propos des marches du 22 février : « Quelques Algériens poussés vers l’inconnu par des appels suspects »

Le chef D’état major, Ahmed Gaïd Salah, s’est prononcé aujourd’hui sur les marches populaires du 22 février. Il met en garde contre «tous ceux qui appellent à la violence”. Dans son discours, il ramène les centaines de milliers de manifestants à la proportion incongrue de « quelques Algériens poussés vers l’inconnu, à travers des appels suspects ».

«Est ce que c’est raisonnable de pousser quelques Algériens vers l’inconnu, à travers des appels suspects.En apparence, c’est pour la démocratie, mais sur le fond, c’est pour les conduire sur des chemins non sécurisés, et qui ne sont pas forcément dans l’intérêt de l’Algérie », a déclaré Gaid Salah, qui prononçait son discours devant les militaires de la 6e région.

Moussa T

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :