Guerre de gangs à l’hôpital de Douera : le pire évité de justesse

Les urgences de l’hôpital de Douera ont connu dans la nuit de jeudi à vendredi des scènes horribles, selon le récit de certains médecins.

Tout a commencé avec l’arrivée d’un jeune gravement blessé à la tête avec un objet contondant, une hache selon le post partagé par une page animée par des médecins. Alors que le personnel médical le prenait en charge, arrive un groupe de jeunes furieux, armés de couteaux, d’épées et de gourdins pour achever le jeune blessé. La police intercède et procède à l’arrestation de quelques uns. Quelques minutes plus tard, un autre groupe de jeunes, se réclamant du camps du blessé, arrive sur les lieux, tout aussi armé, pour défendre leur ami et  prendre vengeance. Une bataille rangée se déclenche alors, et la police présente en renfort procède à des dizaines d’arrestations.

Sans l’arrivée de la police, un carnage aurait eu lieu dans l’enceinte de l’hôpital qui a vécu une de ces violences terribles qui prennent des proportions alarmantes dans notre société.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :