Il y a 30 ans disparaissait Mouloud Mammeri : L’Amusnaw ressuscité dans la ville des genêts

 

Dans le cadre de la commémoration du 30ème anniversaire de la disparition de Mouloud Mammeri, un grand hommage lui sera rendu à travers plusieurs communes de la wilaya de Tizi-Ouzou à partir de demain, mardi jusqu’à jeudi 28 février.

Placé sous le thème générique « Pensée et actions du savant algérien Mouloud Mammeri », l’événement s’annonce très riche de par le programme éclectique arrêté par les organisateurs et qui vise à faire revivre l’espace de ces trois jours la mémoire d’un intellectuel, à travers plusieurs haltes qui focaliseront le débat sur son œuvre et sa pensée.

C’est à la maison de la culture « Mouloud Mammeri » que seront étrennées les activités marquant cet hommage avec la réalisation d’une fresque dédiée à Dda Lmulud. L’assistance sera, ensuite, invitée à assister, au Petit Théâtre, à une conférence intitulée « Pensée et actions du savant algérien Mouloud Mammeri », modérée par Hamid Bilek, archéologue et ancien cadre du HCA et animée par Slimane Hachi, directeur du Centre du patrimoine culturel africain, Allaoua Rabhi, enseignant à l’université « Abderrahmane Mira » de Bejaïa, Mohand Boukhtouche, acteur du mouvement associatif.

Dans l’après-midi, la cinémathèque accueillera la projection-débat du film documentaire réalisé par Amin Zaoui et portant sur l’œuvre de Mouloud Mammeri.

En cette même journée, deux événements sont attendus à la maison de la culture « Matoub Lounes » de Ain El Hamman, en l’occurrence l’ouverture d’une exposition autour de la vie et l’œuvre de Mouloud Mammeri et la projection, à partir de 14h du film « La colline oubliée », réalisé par Abderrahmane et adapté de l’œuvre éponyme de Mammeri.

Mercredi 27 février, la célébration de la pensée de l’Amusnam Mouloud Mammeri se poursuivra avec la tenue, à la Bibliothèque principale de lecture publique de Tizi Ouzou, de deux rencontres, la première est un cours pédagogique destiné aux collégiens autour de la vie et l’œuvre de Mammeri et présenté par Hacene Halouane, enseignant à l’université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou. Le second rendez-vous est une conférence animée par l’universitaire Mohamed Lakhdar Maougal autour de son dernier ouvrage intitulé « La colonisation n’est pas une civilisation ».

A partir de 14h, l’annexe de la maison de la culture d’Azazga proposera au public cinéphile la redécouverte d’un chef d’œuvre du cinéma algérien « L’opium et le bâton » d’Ahmed Rachedi, adapté du roman éponyme de Mouloud Mammeri.

Les festivités commémoratives du 30èmeanniversaire de la disparition de Mouloud Mammeri s’achèveront par une cérémonie de recueillement sur la tombe de Mouloud Mammeri au village de Taourirt Mimoun, dans la commune de Beni Yenni.

A noter que cet événement commémoratif est initié par la Direction de la culture et la wilaya de Tizi-Ouzou, en collaboration avec le ministère de la culture, la maison de la culture « Mouloud Mammeri » et son annexe d’Azazga, le centre culturel « Matoub Lounes » d’Ain El Hammam, la Bibliothèque principale de lecture publique et la cinémathèque de Tizi Ouzou, la direction de l’éducation et l’APC d’Ain El Hammam.

Kahina A.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :