La LADDH appelle le gouvernement à libérer tous les opposants au 5ème mandat

La ligue Algérienne de défense des droits de l’homme a appelé, à travers un communiqué diffusé cet après midi et signé par son vice-président Said Salhi, les autorités à libérer tous les détenus interpellés pour avoir exprimé leur opposition au 5ème mandat, et l’abandon de toute poursuite judiciaire à leur encontre.

« Dans une conjoncture extrêmement sensible au risque d’exacerber les tensions, la LADDH qui suit la situation avec grande inquiétude, appelle à la libération de l’ensemble des citoyen-ne-s interpellés et à l’abandon de toutes poursuites judiciaires à leurs encontre », dit la LADDH après avoir rappelé le gouvernement « son obligation du respect des libertés publiques et individuelles  de manifestations pacifiques, d’expression et d’opinion toutes garanties par le droit national et le droit international des droits humains qu’il a ratifié ».

La LADDH a, en outre, exhorté « les citoyen-ne-s à s’organiser dans le strict cadre pacifique, dans le respect du libre débat et du libre choix de tout un chacun ».

Moussa T

 

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :