La rédactrice en chef de la chaine 3, démissionnaire, perd son émission « Histoire en marche » qu’elle anime depuis des années

A peine sa démission de son poste de responsabilité déposée, la désormais ex-rédactrice en chef de la Chaine 3, Meriem Abdou reçoit le premier coup de ciseau. Elle a voulu rejoindre l’Histoire en marche, ses responsables lui ont interdit son émission « Hisoire en marche  » qu’elle anime depuis des années.

Au boulevard des martyrs, on ne badine pas avec le principe d’allégeance. On n’a pas le droit de sortir du rang. La moindre mutinerie expose son auteur à l’« ex-communion « . Pour les responsables de ces médias lourds missionnés d’élever le mensonge gouvernemental au rang de vérité absolue, tous les journalistes doivent rester  » sales  » dans leurs « salles de rédaction ». Celui qui veut être propre, on lui réserve la douche froide de la censure tous azimuts.

Arezki Lounis

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :