L’ambassadeur de France à Alger s’est déplacé discrètement, mercredi, à Paris informer Macron de la situation

La situation politique nationale inquiète au plus haut niveau la France. L’Algérie est, depuis quelques jours,  sous la loupe personnelle du président Français. Emmanuel Macron a, même, fait faire un aller-retour , hier mercredi, à son ambassadeur à Alger, révèle le Nouvel Observateur, citant des sources à l’Élysée.

« Le Président suit personnellement et de très près ce qui se passe en Algérie. Non seulement il lit tous les rapports diplomatiques sur le sujet, mais – fait très inhabituel – il a téléphoné lui-même mardi [26 février] à l’ambassadeur de France sur place [Xavier Driencourt] pour connaitre son appréciation de la situation. Il lui a également demandé de venir d’urgence au Quai d’Orsay pour informer le ministre, Jean-Yves Le Drian », confie une source de l’Élysée au Nouvel Observateur.

« Rien de ce qui se passe en Algérie n’est indifférent pour la France et donc pour le Président. Les enjeux pour nous sont considérables. Avec l’Algérie, nos liens historiques, économiques, politiques, sécuritaires sont très importants. La France a des intérêts sur place, elle abrite aussi une forte communauté algérienne et franco-algérienne. Pour nous, la stabilité de l’Algérie est donc un enjeu majeur, compte-tenu notamment de la proximité géographique et des liens humains entre les deux pays. Et puis, il y a l’enjeu sécuritaire, y compris sur le plan régional. Nous avons besoin d’une coopération avec l’Algérie pour la lutte contre les groupes terroristes dans le Sahel », explique la source de l’Élysée.

Moussa T

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :