Le FLN s’effrite : 06 élus démissionnent à Tizi Ghenif, 82 militants jettent la casquette à Boumerdes

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Depuis la marche du 22 février, le parti FLN s’effrite. Le lendemain de la marche populaire, six élus du parti de Mouad Bouchareb dans la commune de Tizi Ghenif, wilaya de Tizi Ouzou, ont démissionné du parti et se considèrent désormais comme élus indépendants. Une Kasma du parti quitte les rangs à Khenchla et 82 militants annoncent une démission collective à Boumerdes. 

Les élus de Tizi Ghenif qui ont remis la casquette du parti aux mains du Mouhafedh ont dressé un réquisitoire sévère contre les responsables du FLN, accusés de les les avoir abandonné, ignoré et méprisé. Pour preuve flagrant de cet « abandon total », les élus FLN de Tizi Ghenif rappellent le Mouhafedh « le silence arbitraire » du parti sur le rapport et la demande d’intervention du 18 janvier 2019.

Toutefois, la vraie raison de démission du FLN, les élus de Tizi Ghenif l’expliquent clairement par le soutien « aveugle » du parti à la « candidature officielle du président actuel à un 5ème mandat contre la volonté et le refus catégorique et historique du peuple, exprimé pacifiquement le 22 février 2019 dans les 48 wilayas ».

Les élus de Tizi Ghenif ont renoncé d’être représentants de ce parti où « les jeux sont pipés d’avance et où la volonté de quelques individualités vont à l’encontre de la volonté de la seule source de souveréneté : LE PEUPLE », lit dans la lettre de démission.

 

 

A Khenchla, lendemain de la marche historique du 22 février, les militants d’une kasma ont rendu publique une démission collective des rangs du FLN, et leur adhésion au mouvement populaire qui exige le départ du système et l’annulation de la candidature de Bouteflika.

A Boumerdes, 82 militants ont collectivement abandonné, aujourd’hui jeudi,  les rangs du parti de Bouchareb.

Moussa T

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :