Les travailleurs réclament leurs salaires non perçus depuis 4 mois : les syndicalistes leur ramènent les formulaires de soutien à Bouteflika

Alors que nous couvrons la protestation des travailleurs de l’Algérienne des Réalisations et Construction du Centre (ALRECC) à Boumerdès, certains travailleurs que nous avons apostrophés affirment que leurs collègues de la filiale EcoProm appartenant au groupe EBA, ont été approchés par des partisans du 5ème mandat du chef de l’Etat Abdelaziz Bouteflika qui a annoncé sa candidature au rendez-vous du 18 avril prochain.

« Des formulaires pour le compte de Bouteflika ont été distribués à des employés et ouvriers  de l’entreprise par certains syndicalistes», nous dira un manifestant qui a dénoncé leur attitude alors qu’ils sont en colère contre le retard mis dans le versement de leurs salaires, non perçus depuis  quatre mois. Certains travailleurs vont jusqu’à considérer cela comme une forme de chantage .

Ce mardi, une foule importante d’ouvriers de l’ARECC a manifesté devant le chantier portant projet de réalisation de deux blocs administratifs pour le compte d’un centre technologique pour les matériaux de construction Citim, au centre ville de Boumerdès. Les manifestants qui ont accroché des banderoles sur lesquelles on pouvait lire « les travailleurs de l’ALRECC en grève pour réclamer le paiement de nos salaires, Baraket la hogra ».

La majorité des travailleurs est venue des wilayas intérieures et sont des pères de famille et perçoivent un salaire ne dépassant pas les 20 000 DA par mois. C’est l’exemple d’un travailleur venu du fin fond de Médéa qui raconte son histoire d’un père de famille de quatre enfants dont un est handicapé à 100 % et qui n’a pas vu sa famille depuis près de 50 jours. « Je ne peux pas rentrer chez moi les mains vides. Que ferai-je ? a-t-il lancé.

Les syndicalistes, au lieu de défendre les droits des travailleurs courent après leurs intérêts étroits et maintenant distribuent des formulaires pour Bouteflika.

Zitouni Youcef

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :