Marche du 22 février : Situation à Tizi Ouzou, Béjaïa et Bouira

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

A Tizi Ouzou, une imposante marche s’est ébranlée du carrefour 20 Avril jusqu’à la placette de l’ancienne mairie. Les marcheurs scandaient des slogans contre le 5ème mandat et contre le système politique actuel. Aucun dispositif policier déployé, hormis quelques policiers de la PRG en civil.

A Bejaïa, un grand rassemblement a été noté sur l’esplanade de la maison de la culture Taos Amrouche en prélude d’une marche sur les principales rues de la ville.

A Akbou, les jeunes ont fermé les artères principales de la ville avec des objets hétéroclites et se sont attaqués au commissariat de la ville avec pierres. la police, au moment où nous écrivons ces lignes, n’a pas riposté.

A Bouira, une imposante marche a démarré de la place des martyrs, au centre de l’ancienne ville, jusqu’au parvis du siège de la wilaya. Les marcheurs scandaient ses slogans contre le système et la candidature de Bouteflika

Arezki Lounis

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :