Opposition au 5ème mandat : plusieurs marches organisées ce matin, Alger quadrillée par la police

La mobilisation contre le 5ème mandat a commencé avant l’heure en ce 22 février. Alors que l’appel anonyme lancé sur les réseaux sociaux avait fixé 14h00 comme l’heure du départ des manifestations, des opposants contre la reconduction du chef de l’Etat se sont déjà exprimé dans plusieurs wilayas.

C’est à Annaba que la grande manifestation pacifique a eu lieu. Sous le slogan de « non à la violence », des centaines de manifestants se sont rassemblés au niveau de la place « le Cour de la révolution », située au centre-ville.

Arborant des drapeaux algériens et des pancartes avec des chiffres 5 barrés, en signe de rejet du cinquième mandat d’Abdelaziz Bouteflika, sont brandis par les manifestants. Aucun incident n’a été enregistré lors de ce rassemblement et les protestataires se sont dispersés dans le calame.

Dans la wilaya de Bouira, plusieurs manifestations ont eu lieu ce matin. La première s’est tenue à Raffour, dans la Daïra de Mchedallah, où plusieurs dizaines de manifestants ont marché sur la route nationale N°26, en scandant des slogans hostiles au 5ème mandat. Dans la commune de Bechloul aussi, des dizaines de personnes ont manifesté au niveau de l’autoroute est-ouest. A Haizer, même topo. Des dizaines de jeunes ont marché sur la rue principale, portant des pancartes surlesquelles ils ont écrit : ( Haizer, non au 5ème mandat ) et (Le peuple veut la chute du système ).

https://web.facebook.com/662018333967619/videos/245666456373929/?t=5

A Boumerdes, des citoyens de Bordj Menaeil se sont aussi fortement mobilisés en affichant leur hostilité au forcing des tenants du pouvoir. Les villes de Tiaret et d’Oran étaient aussi des théâtres de manifestations anti-cinquième mandat.

Massinissa Ikhlef 

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :