Premier signe de la partialité des pouvoirs publics : L’ENTV réserve un traitement de faveur à la lettre-programme de Bouteflika

Le Pouvoir a donné ce soir la preuve par quatre que l’État avec toutes ses structures et ses institutions ne sera neutre dans cette élection présidentielle. Dans le journal de 20 heures, la télévision publique ENTV, bien de tous les Algériens, la présentatrice a lu dans son intégralité la lettre-programme du chef de l’État Abdelaziz Bouteflika. Une faveur médiatique dune durée de 24 minutes, non réservée aux déclarations de candidatures rendues publiques par les autres candidats.

Cette dérive médiatique décidée et ordonnée par la tutelle et l’implication des pouvoirs publics dans la mobilisation des foules en vue de participer au meeting du FLN, organisé  la coupole, sont les premiers pas d’une longue manœuvre qui va se terminer par l’officialisation du maintien du chef de l’État pour un autre mandat .

Face  à ces dépassements, il ne faut pas s’attendre à une réaction de la commission de surveillance des élections ni de l’ARAV. Toute la machine est huilée pour mener le candidat du système à bon port.

 

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :