Présidentielle d’avril 2019 : La presse internationale se moque de nous

Des journaux américains, français et anglais se sont montrés éberlués par l’annonce de la candidature de Bouteflika à un 5e mandat. Pourquoi donc nos dirigeants nous imposent-ils d’être une nouvelle fois la risée du monde ?

Après les sept militaires assassinés à Skikda, maintenant il est question de 300 kg de cocaïne, ajoutés aux 7001 kg cela fait qu’on est en train de devenir non pas la route de la soie, du thé ou d’autre chose, mais simplement la voie de la blanche et de la déroute. Ces événements font partie des acquis cumulés tout au long des quatre mandats de Al Capone Abdelaziz.

Ajouté à cela des joueurs de foot et des étudiants qui se font assassiner soit dans les stades, soit dans leur chambre universitaire, soit dans un camp estivale par un parkingueur.

Que peut nous réserver le 5e mandat de plus que cela ?

Bouteflika a-t-il une famille pour lui dire : « ya cheikh, va te soigner et te reposer » Ou au contraire a-t-il une marmaille qui le supplie de rester pour les servir ? Le malheur c’est qu’il accepte même si c’est dit d’une main tremblotante…

M. Kassi

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :